Échelle misophonie (A-MISO-S)

Évaluez les caractéristiques de chaque élément au cours de la semaine précédente (7 jours) en incluant le moment où vous répondez à ce test. Les scores doivent refléter votre moyenne sur la semaine. On entend par déclencheur toute expérience de misophonie – son, vue, toucher, odeur, etc.

1. Combien de temps votre temps est-il occupé par des déclencheurs misophoniques ?

À quelle fréquence les déclencheurs misophoniques se produisent-ils ou vous y portez vos pensées ?

0 : Jamais

1 : Déclencheurs légers, moins d'une heure par jour ou occasionnellement (pensées sur les déclencheurs) (pas plus de 5 fois/jour).

2 : Déclencheurs modérés, 1 à 3 heures/jour ou fréquents (pas plus de 8 fois par jour, la plupart du temps ne sont pas affectées).

3 : Déclencheurs sévères, plus de 3 heures et jusqu'à 8 heures/jour ou très fréquents (ou des pensées à propos des déclencheurs).

4 : Déclencheurs extrêmes, supérieurs à 8 heures/jour ou quasi constants (pensées sur les déclencheurs).
01234

2. Dans quelle mesure ces déclencheurs misophoniques interfèrent-ils avec votre fonctionnement social, professionnel ou de rôle ? Y a-t-il quelque chose que vous ne faites pas à cause d'eux ?

Si vous ne travaillez pas actuellement, déterminez dans quelle mesure les performances seraient affectées si vous étiez employé).

0 : Rien

1 : Interférence légère avec les activités sociales ou professionnelles/scolaires, mais la performance globale n’est pas altérée.

2 : Interférence modérée et nette avec les performances sociales ou professionnelles, mais toujours gérable.

3 : Grave, entraîne une altération substantielle des performances sociales ou professionnelles.

4 : Extrême, incapacitant.
01234

3. Combien de détresse les déclencheurs misophoniques vous causent-ils ?

Dans la plupart des cas, la détresse est assimilée à de l'irritation, de la colère ou du dégoût. Évaluer uniquement l'émotion qui semble être déclenchée par des déclencheurs misophoniques, et non une irritation généralisée ou une irritation associée à d'autres conditions.

0 : Rien

1 : Irritation/détresse légère et occasionnelle.

2 : Irritation/colère/dégoût modérée et dérangeante, mais toujours gérable.

3 : Irritation/colère/dégoût sévères et très dérangeants.

4 : Colère/dégoût extrême, presque constant et inquiétant.
01234

4. Combien d'efforts faites-vous pour résister aux (ou pensées sur les) déclencheurs misophoniques ?

Combien de fois essayez-vous d'ignorer ou de détourner votre attention de ces déclencheurs ? Évaluer uniquement l'effort fait pour y résister, pas le succès ou l'échec dans le contrôle effectif de la pensée ou du déclencheur.

0 : Je ne fais aucun effort pour résister, ou si les symptômes sont minimes, je n'ai pas besoin de résister activement.

1 : Je tente de résister la plupart du temps.

2 : Je fais un effort pour résister.

3 : Je cède à toutes les (pensées sur) les déclencheurs misophoniques sans essayer de les contrôler, mais le fait avec une certaine hésitation.

4 : Je cède complètement et volontairement à toutes les obsessions.
01234

5. Quel contrôle avez-vous sur vos pensées concernant les déclencheurs misophoniques ?

Dans quelle mesure réussissez-vous à arrêter ou à détourner vos pensées sur les déclencheurs misophoniques ? Pouvez-vous les abandonner ?

0 : Contrôle complet.

1 : Beaucoup de contrôle, je suis généralement capable d'arrêter ou de détourner les pensées sur les déclencheurs misophoniques.

2 : Contrôle modéré, je suis parfois capable d'arrêter ou de détourner les pensées sur les déclencheurs misophoniques.

3 : Peu de contrôle, réussissant rarement à arrêter ou à rejeter les pensées sur les déclencheurs misophoniques, je ne peux que détourner l'attention avec difficulté.

4 : Pas de contrôle, je ressens les pensées comme complètement involontaires ; je suis rarement capable de modifier la pensée engendrée par les déclencheurs misophoniques.
01234

6. Avez-vous évité de faire quoi que ce soit, d'aller n'importe où ou d'être avec qui que ce soit à cause de votre misophonie ?

(Dans quelle mesure évitez-vous, par exemple, d'utiliser d'autres sons forts, tels que la musique?)

0 : Pas d'évitement délibéré.

1 : Évitement léger et minimal, moins d'une heure / jour ou évitement occasionnel.

2 : Modéré, un peu d'évitement. 1 à 3 h / jour ou évitement fréquent

3 : Sévère, beaucoup d'évitement.Plus de 3 à 8 heures / jour. Évitement très fréquent.

4 : Évitement extrême très étendu. Plus de 8 heures / jour. Faire presque tout ce que vous pouvez pour éviter de déclencher des symptômes.
01234

Description libre : quelle serait la pire des choses qui pourrait vous arriver si vous n'étiez pas en mesure d'éviter les déclencheurs misophoniques ?


Amsterstam Misophonia Scale (A-MISO-S) de Schröder, A., Vulink, N., & Denys, S. (2013). Misophonie: critères diagnostiques d'un nouveau trouble psychiatrique. PLoS ONE, 8 (1), e54706. doi : 10.1371 / journal.pone.0054706
Remarque: Ce formulaire a été modifié en remplaçant « sons » par « déclencheurs » pour inclure tous les déclencheurs.